Publié le : 25 novembre 20237 mins de lecture

Disposer d’une voiture récente ou spacieuse sans avoir besoin de l’acheter immédiatement, c’est le principe d’une LOA. La location avec option d’achat s’adresse à tous les particuliers ou professionnels qui veulent utiliser un véhicule sans l’acheter durant une certaine période, mais en gardant la possibilité de récupérer les loyers versés s’ils décident finalement d’investir dans la voiture à l’issue du contrat. Les mensualités de ce type de crédit sont fixées d’après plusieurs critères comme le modèle de voiture choisi, la durée de location ou le taux d’intérêt appliqué.

Les grands principes de la location avec option d’achat

Avant de choisir une location avec option d’achat, assurez-vous de bien en comprendre le principe car ce type de prêt n’est pas sans contraintes. En quelques mots, cette forme de leasing s’explique par des paiements mensuels octroyant le droit d’utiliser un véhicule, avec une possibilité d’acheter la voiture ou l’utilitaire loué à la date d’échéance du contrat. Le prix appliqué, indiqué dès le départ dans les conditions, s’avère alors inférieur au marché et prend en considération les loyers qui ont été versés.

Le montant des mensualités de la location avec option d’achat se base d’abord sur le type de véhicule loué. Effectivement, le leasing d’une voiture de sport haut-de-gamme ne comportera pas les mêmes mensualités que celui d’une petite citadine à 3 portes. L’offre s’adresse donc aussi bien aux personnes qui n’ont pas les moyens d’acheter directement le véhicule qu’à celles qui en ont les moyens mais veulent d’abord s’assurer que la voiture leur convient bien. Le taux d’intérêt négocié avec le concessionnaire, le prix initial du bien en fonction des options et la valeur résiduelle estimée de la voiture à l’issue des années de location sont d’autres facteurs qui influencent le coût des mensualités.

Comme vous le constaterez en vous renseignant sur le sujet sur particuliers.sg.fr, la location avec option d’achat s’accompagne souvent d’un apport initial qui contribue à amoindrir le coût des mensualités suivantes. Cet apport se manifeste sous la forme d’un premier loyer augmenté de jusqu’à 30%, une somme non négligeable pour les véhicules les plus onéreux.

En leasing, vous avez parfois le choix entre plusieurs options si l’agence dispose de nombreux véhicules. Dans ce cas, le fait d’opter, par exemple, pour un GPS intégré et une climatisation automatique, va forcément avoir une influence sur le montant des mensualités payées. Pour baisser le coût mensuel de la location, il vaut mieux sélectionner les options avec précaution, non sans oublier que le véhicule peut être acheté à la fin du contrat et doit donc vous satisfaire sur tous les points.

Quelles stratégies adopter pour réduire les mensualités ?

L’une des façons les plus efficaces pour pouvoir négocier une baisse des mensualités en LOA consiste à mettre sur la table un apport initial élevé, capable de couvrir une partie du montant total financé, donc de limiter le capital restant à rembourser et par la même, l’ampleur des loyers mensuels. Cela ne signifie pas que la meilleure chose à faire est d’offrir toute votre épargne au concessionnaire comme argument de négociation. Conserver un fonds d’urgence est essentiel et pourra vous permettre de payer la voiture à la fin du contrat ou de souscrire un autre prêt si vous comptez acheter un bien immobilier.

En allongeant la durée de location, vous pouvez répartir le coût sur une période plus importante, ce qui affecte directement le montant des mensualités versées chaque mois. Cependant, une durée plus longue d’emprunt va aussi de pair avec des intérêts majorés, entrainant un coût global supérieur. Faites le calcul afin de vous rendre compte de l’impact réel de cette stratégie.

Comme cela a déjà été abordé plus tôt, la sélection du modèle est cruciale pour ajuster le montant des mensualités. Si vous avez du mal à identifier les options à conserver, vous pouvez faire un tableau avec une colonne « besoins » et une colonne « désirs ». Toutes les caractéristiques de la partie « besoins » devront être présentes sur le véhicule. Pour l’autre colonne, c’est à vous de voir si le prix en vaut le plaisir que vous en retirerez. N’oubliez pas que, si vous achetez la voiture, ce sera dans plusieurs années : il faut bien anticiper vos besoins futurs, notamment dans le cas où vous prévoyez d’agrandir la famille, de changer de métier ou de déménager.

Peut-on renégocier les termes d’une location avec option d’achat ?

Au bout de quelques mois de location, vous vous rendez compte que les mensualités payées sont trop élevées par rapport à votre situation financière. Comment agir pour faire baisser le montant des échéances après la signature du contrat ?

Sachez que les agences de location peuvent tout à fait accepter une renégociation si votre situation change considérablement. Il est aussi dans leur intérêt que vous soyez capable de rembourser l’emprunt. Que vous ayez une hausse substantielle de revenus ou une perte significative de recettes, le prêteur est souvent ouvert à la discussion pour aménager votre contrat, par exemple en baissant le montant des mensualités et/ou en allongeant la durée du contrat.

En LOA, il existe aussi la possibilité de transférer le contrat à une autre personne. Votre situation financière est trop difficile pour poursuivre la location, ou bien vous n’avez plus besoin du véhicule et le contrat n’est pas échu ? Le prêteur peut vous permettre de confier les termes de votre location et le véhicule à quelqu’un d’autre, moyennant parfois des frais de transfert ou des restrictions d’usage.

N’oubliez pas que d’autres alternatives sont possibles pour disposer d’un véhicule. La location avec option d’achat reste un engagement assez élevé sur plusieurs années, qui s’accompagne de coûts et des responsabilités divers. Un prêt auto classique peut être plus avantageux dans certains cas, tandis que d’autres formes de leasing sans option d’achat offrent des mensualités généralement plus basses, avec des frais d’entretien pris en charge par le prêteur. Prenez le temps de bien évaluer les différentes possibilités avant de choisir votre type d’achat ou de location.